Accueil > Coups Francs > Les petits riens

Les petits riens

Les Chiliens et les Français qui nous retrouvons dans cet espace d’amitié, aimons partager les bonnes et belles choses qu’il y a des deux côtés de notre passerelle. Cependant, force est de constater que nous sommes obligés de partager parfois des choses ou des épisodes moins bons et moins beaux qui ne nous rendent pas vraiment fiers.

C’est ainsi que nous ne pouvons que remarquer le retour presque simultané sur nos scènes politiques respectives, de propos qui tendent à considérer comme « un point de détail », une « petite chose », l’emprisonnement, la torture et l’assassinat des opposants et, plus largement, de ceux qui « ne sont pas comme nous »

Côté français, vous vous souvenez probablement qu’en 1987, Jean-Marie Le Pen s’était fait remarquer lorsqu’il avait affirmé que l’existence des chambres à gaz était un « point de détail de l’histoire de la seconde guerre mondiale ». Des propos repris ces jours-ci par Bruno Gollnisch, numéro 2 du Front et l’un de ses possibles successeurs, et qui viennent les remettre brutalement d’actualité.

Côté chilien, les « petites choses » sont venues, faut-il s’en étonner ? du général Pinochet. Interrogé lors de sa comparution devant le juge Guzmán sur des instructions qu’il aurait données au général Manuel Contreras en rapport avec des arrestations, des interrogatoires, des torturas ou des disparitions forcées de personnes, Pinochet a répondu sans hésiter : Moi, j’étais le Président, on n’allait pas me mettre au courant des petites choses...

Entre le « point de détail » de Le Pen et les « petites choses » de Pinochet il y a comme un grand -et inquiétant- air de famille. D’une famille que, nous en sommes certains, n’a rien à voir avec les valeurs, les émotions et les rêves qui sont ceux de la grande famille franco - chilienne qu’est la nôtre. Par contre, face à ce propos, la notre de famille ferait bien de ne pas tomber dans une sorte d’indifférence ou d’insensibilité qui ne peut que faire le jeu d’un impunité dont, en principe, personne n’en veut.


Vos commentaires

  • Le 27 mai 2005 à 12:14, écrit par Françoise Le Tyrant

    Toutes les dictatures et leurs dirigeants utilisent le même langage et ont une fâcheuse propension à se défausser et à nier leur implication une fois le moment (rare !) où la justice les rattrape (voir Milosevitch et Saddam Hussein) ce n’est donc pas étonnant de retrouver ces mêmes expressions chez l’un ou l’autre. D’un continent à l’autre. Je ne crois pas à l’indifférence. On sait combien il est difficile après une dictature, après un génocide (Rwanda, Cambodge) à un pays de continuer à vivre, bourreaux avec victimes souvent l’un à côté de l’autre en attendant une justice empêtrée et trop longue à aboutir. Entre le désir d’oublier une période noire et de continuer à vivre, c’est peut être là que se trouver la clé. On connait aussi l’art consommé de la manipulation et du détournement et du mensonge dont ils usent et abusent (voir Le Pen). Mais qui peut y croire ?
    Françoise Le Tyrant
    A toi Eduardo, en aparté, depuis 6 mois je t’entends sur France Inter avec Rebecca Manzoni et j’ai été si contente de reconnaître ta voix . J’ai essayé de te joindre il y a assez longtemps (une vingtaine d’années !) et j’aurai grand plaisir à te revoir.
    Mes mails :
    fletyrant@groupeliaisons.fr
    fletyrant@noos.fr.
    Bises et à bientôt peut être !

    • Le 11 décembre 2005 à 12:06, écrit par Claudio

      POUR EVITER LE RETOUR DE la dictature au Chili votez MICHELE Bachelet : une femme progressiste !

      • Le 31 décembre 2005 à 21:34, écrit par ximena

        c’est fait !!!

        • Le 1er janvier 2006 à 11:35, écrit par Claudio

          Bravo ! TU habites ou exactement AU CHILI ?
          Moi au pays basque français. Claudio

          • Le 17 janvier 2006 à 15:46, écrit par ximena

            Claudio,
            je triche, en vrai, yo vivo en francia, pero tengo todos mis papeles chilenos al dia, asi es que cuando programe mi ida al terruño lo hice en el periodo de la primera vuelta para poder votar, si michelle pasaba no tenia necesidad de mi voto a la segunda, y asi fue, tengo en chile amigos, de esos de verdad, que cuando meten la rayita, piensan el aquellos que no pueden hacerlo. yo vivo no muy lejos tuyo, ya que estoy entre bergerac y burdeos. si quires corresponder directamente puedes hacerlo, poniendo la primera ves un objeto a tu misiva, si no va a la basura directo !!
            mel, ximenadanus@club-internet.fr

            • Le 28 janvier 2006 à 14:53, écrit par Claudio

              il n’est jamais trop tard pour dire la verite !
              PUEDES decirme de que region eres en Chile ?
              Tengo una joven que me escribe ( 26 años) y que vive en Puente Alto !
              ESpero que vas a escribirme para decirme otras informaciones
              Gracias Claudio

  • Le 27 mai 2005 à 12:22, écrit par Françoise Le Tyrant

    Sur mon précédent message jai oublié un mot : lire "Entre le désir d’oublier une période noire et de continuer à vivre sans oublier, c’est peut être là que se trouve la clé.

  • Le 28 novembre 2005 à 17:40

    Françoise Le Tyran a oublié que la republique Française n’est point une dictature, en tous cas pas encore, quant elle compare "les dictatures ont le même langage" en parlant de Pinochet et Le Pen....un lapsus ?

  • Le 28 novembre 2005 à 17:50, écrit par ximena

    faudrat-il rappeller que l’humanité toute entiere, et depuis la nuit des temps, a la memoire trés, trés courte ? et cela pour notre plus grand malheur !!

    • Le 30 novembre 2007 à 15:51

      NOTRE président sarkosy a augmenté son salaire de 174 POUR CENT . y-a-t-il un autre président dans le monde qui a augmenté son salaire de cette maniére ? : merci de me répondre ! CLAUDIO

  • Le 11 décembre 2005 à 12:03, écrit par Claudio

    QUI peut me repondre pour me dire si PUeNTE ALTO EST UN QUARTIER DE Santiago de Chili ou une ville tout pres de SANTIAGO DE CHILI ? Merci de votre reponse
    Claudio

    • Le 17 décembre 2005 à 20:55

      Il y a quelques années (quand ? Je ne sais pas.), Puente Alto était une ville tout près de Santiago ( comme san Bernardo où j’habite), plutôt rurale. Maintenant, c’est plutôt un quartier, une agglomération de Santiago. Enfin bon, une des communes les plus peuplées de Santiago, une commune- dortoir qui s’étend de plus en plus sur les zones rurales. jusqu’à il ya quelques semaines, en bus, c’était à beaucoup plus d’une heure du centre. Maintenant, ils ont le métro.
      Un avantage, c’est que c’est tout près de la cordillère.
      Pourquoi ça t’intéresse ?

      J¡espère que je t’aurai répondu.

      Delphine (qui vit en banlieue de Santiago)

      • Le 18 décembre 2005 à 11:52, écrit par Claudio

        Merci DELPHINE DE m’avoir repondu : je corresponds par mail avec Carmen iraçabal que j’ai adoptee via internet et qui habite PUNTE ALTO : j’avais du mal à comprendre si PUENTE Alto etait une commune independante de Santiago ou un quartier de Santiago.
        Cette jeune dame agee de 25 ans à peu pres est aussi maman d’une petite fille de 4 ans . SI TU LE SOUHAITES ET SI ELLE m’autorise : je pourrai te donner son email .
        Cette dame porte le meme nom que moi et a des ancetres EN FRANCE au PAYS basque
        A bientot peut-etre Claudio ET merci beaucoup
        Muchas gracias . MILESKER

        J. CLAUDE qui vit dans le PAYS BASQUE français
        A St jean PIED DE PORT

      • Le 18 décembre 2005 à 13:49, écrit par Claudio

        Delphine : peux-tu me dire ce que tu fais au CHILI ? SI tu es française ou d’origine française ? et comble d’indiscretion de ma part ton age ( c’est pour Carmen) Claudio

      • Le 24 janvier 2006 à 18:59, écrit par Claudio

        Delphine , bonjour
        TU ne m-as pas repondu : je voudrais savoir ce que tu fais à San Bernardo . J-ai une correspondante à Puente Alto et je souhaiterais vous mettre en communication si tu es d’accord bien sur !
        Merci CLAUDIO

    • Le 19 décembre 2005 à 17:55

      Puente Alto est une commune située à une vingtaine de kilomètres au sud est de Santiago, mais qui fait partie de la Grande agglomération urbaine de santiago.

      Jacques

      • Le 20 décembre 2005 à 10:07, écrit par Claudio

        Merci Jacques de m’avoir repondu .
        Habitez-vous Santiago ou au Chili ?
        Merci de votre reponse
        Claudio

  • Le 18 décembre 2005 à 15:29, écrit par Claudio

    Il faut savoir pardonner mais il ne faut pas oublier et on peut pârdonner les crimes que lorsque la justice est passee et que les criminels et les assassins ont ete punis comme ils le meritent !!!
    Pinochet a commis des crimes contre l’humanite : il doit etre juge et puni sinon demain d’autres comme lui recommenceront !!!
    Les victimes de PINOCHET ne pourront vivre dans leur dignite que si la justice passe effectivement

  • Le 24 décembre 2005 à 16:47, écrit par Claudio

    Qui peut me dire pourquoi je ne peux plus acceder au forum de emigr ? Merci Claudio

    • Le 29 décembre 2005 à 15:09, écrit par Claudio

      TOUJOURS pas de reponse pour savoir pourquoi le forum d’emigr est verrouillé

Dans la même rubrique