Accueil > Revue de Presse > Bertrand Cantat : le Chili entre rock et polar

Bertrand Cantat : le Chili entre rock et polar

Conte hallucinant et halluciné, L’infini cassé a inspiré le chanteur et musicien Bertrand Cantat qui a conçu la lecture musicale qu’il vient de présenter au Le Florida à Agen, une salle où, voici 23 ans, il avait donné avec Noir Désir un concert devenu mythique.

JPEG - 23.1 ko
Photo : Morad Cherchari

Récit dans le récit, L’infini cassé est "un conte macabre et désespéré" que Caryl Feryl a inclus au beau milieu de Condor, le roman qui met aux prises des anciens sbires de Pinochet avec quelques victimes qui, fatiguées de demander réparation à une démocratie ayant trop souvent d’autres chats à fouetter, décident de se faire justice eux-mêmes.

"Dans un silence de cathédrale, l’artiste a commencé le récit de la fuite de Catalina, une jeune Chilienne victime de la dictature, avec le colosse aux mains cassées, avatar du chanteur Victor Jara aux doigts brisés par des militaires avant d’être criblé de balles", écrit l’envoyé spécial de La Dépêche.

Dans la vidéo, une présentation récente de la lecture musicale de L’infini Cassé

- Tu peux feuilleter le livre ici


En savoir plus : La Dépêche

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Dans la même rubrique