Accueil > Revue de Presse > Assassinat d’André Jarlan au Chili : trente ans après son frère se (...)

Assassinat d’André Jarlan au Chili : trente ans après son frère se souvient

C’est à 2 heures du matin du 5 septembre 1984 que Georges Jarlan a été réveillé par un coup de téléphone en provenance du Chili. C’était, Pierre Dubois, un autre prêtre français, qui lui annonçait que son frère André venait d’être tué par une balle tirée par la police.

Il y a 30 ans, le prêtre André Jarlan était assassiné à Santiago du Chili par la police du général Pinochet. Natif de Rignac, dans l’Aveyron il officiait dans le quartier populaire de « la Victoria » depuis février 1983.

Si le prêtre rignacois est, selon Centre Presse Aveyron, « tombé dans l’oubli en France », ce n’est pas du tout le cas dans sa terre d’adoption et en particulier à La Victoria où toute une semaine d’activités a été programmé en mémoire de son frère et du père Dubois, décédé depuis.

Dans cette interview son frère Georges revient sur cet événement qui a marqué sa vie à tout jamais.


En savoir plus : Centre Presse Aveyron

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Dans la même rubrique