Accueil > Revue de Presse > Les Luksic, première fortune chilienne, tentent de se faire adouber en (...)

Les Luksic, première fortune chilienne, tentent de se faire adouber en France

JPEG - 38.6 ko

Dans le journal Le Monde, Denis Cosnard pose la question suivante : quand un investisseur étranger s’intéresse à une « pépite » française, faut-il lui dérouler le tapis rouge ou au contraire le bloquer ?

Au-delà des débats théoriques telle est, d’après Cosnard, la question que doit très concrètement trancher, jeudi 22 mai, le conseil d’administration de Nexans, le deuxième fabricant mondial de câbles. Avec dans le rôle de l’étranger, la famille Luksic, première fortune du Chili, qui souhaite placer une partie de ses milliards en Europe.

En 2007, souligne le journaliste, Nexans a repris les activités dans le câble d’un de ses concurrents chiliens et a payé la facture en partie avec ses propres actions. Résultat : le groupe chilien, appelé désormais Quiñenco et contrôlé par les Luksic, est entré au capital de Nexans. Depuis, il n’a cessé d’investir dans la société, passant de 9 % à 28 % des titres. Ce qui en fait de loin le premier actionnaire, devant BPIFrance, le fonds public français.


En savoir plus : Le Monde

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Dans la même rubrique